12 février 2008

Ce jour là ...

                                _ Ce jour là ... _

Ma situation n'a rien d'unique, malheureusement.

Par où commencer, peut-être par le début ...

J'avais 14 ans, je rentrais de l'école, le bus venait de me déposer à l'arrêt près de la mairie. La musique dans les oreilles avec mon nouvel MP3, tous les bruits ne m'étaient pas perseptibles. Il n'y avait pas un chat ce jour là, pourtant le soleil était au rendez-vous. Je me rappelle très bien, je marchais tranquillement, le "cédez le passage" était à quelques mètres, je n'étais pas bien loins de chez moi.

Mon portable se met à vibrer dans ma poche, je retire mes oreillettes pour répondre, s'était ma mère pour savoir si je voulais qu'elle vienne me chercher à l'abribus. Biensûr j'ai refusé, c'étais trop tard ce jour là ... Une voiture arrivais derrière moi et une autre aussi en face de moi, je me mis sur le côté droit pour laisser passer celle d'en face. Derrière moi, comme la voiture semblait rouler doucement je me suis dis "Tiens ça doit être le voisin!". J'entendis alors une portière s'ouvrir, je me retourna alors pour voir de qu'il s'agissait, mais...

Mais, après ne me demandez pas ce qu'il sait passé aprés, c'est le "trou noir" comme le dit l'expression. Tout ce dont je me rappelle de ce qui suivit c'est de m'être retrouvé je ne sais comment dans une petite pièce, au mur vide ou presque, des inscriptions y apparaissaient, j'entrepris alors de prendre mon portable, ce fur mon premier réflexe, mais je m'apperçus très vite que mes mains étaient liée à l'aide d'une corde. Je me rappelle ne pas avoir compris dessuite ce qu'il m'arrivais, mais je criais, tout ce que mes cries produisaient étaient cet écho violent que j'ai dû apprivoiser. Dans ces moment là, on s'attache à tout ou plutôt à rien, je fixais la pièces dans laquelle je me trouvais assis par terre à côté d'un sot et d'un bol d'eau. Ce qui m'inquieta le plus fut le manque de porte au milieu de ce mur de briques. je me mis à rouler au sol pour m'approcher des incritures qui m'étaient floues jusqu'à présent. C'est en voyant ces inscriptions que je compris: Nicolas 4ans       Mathilde 12ans       Eric 7ans.

Mes larmes coulaient, je venais d'être kidnappé ...

Posté par bleulotus à 08:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Ce jour là ...

    sinistre série de noms...

    Posté par fabeli, 13 février 2008 à 22:16 | | Répondre
Nouveau commentaire