13 décembre 2007

Des-illusions

                                                                  Des-illusions

                             paparrazi_ambient1

                                               Le commencement

   Déjà à l'adolescence je m'inventais une vie de star: journalistes, hordes de fans postés près de ma boîte aux lettres n'attendant rien d'autre qu'un signe de ma part, ou encore des paparazzis qui restaient plongés dans l'ombre pour avoir une photo "choc". Ainsi, il n'était pas anormal de me voir sortir de chez moi en souriant ou partant chercher mon courrier en donnant une interview à des journalistes imaginaires. Je ne suis pas fou vous savez, je m'inventais un univers qui m'était innaccessible. Après tout, qui n'a jamais  rêvé de strass et paillettes une fois dans sa vie ? Je me rappelle, s'était un mardi après-midi je me prétais à mon habituelle séance de dédicaces, je m'amusais à signer des autographes et à prendre des photos avec des fans invisibles. Ma mère m'y surpris, ne sachant quoi dire, je lui expliqua la chose. Si seulement j'avais su ... Et voilà comme une semaine après je me trouvais coincé entre mon père et ma mère chez le psychologue. Deux séances passées, plusieurs dizaines d'euros dépenssés pour finalement s'entendre dire : "Manque d'affection, d'attention porté à l'enfant!". Depuis cet instant mes parents se rejettaient la faute, et chercher à comprendre je ne sais quoi.Deux rendez vous chez la psy ne m'ont apporté rien d'autre que le divorce de mes parents.

Posté par bleulotus à 19:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Des-illusions

    pas d'illusions...

    tu as raison, le métier de vedette ne relève pas du hasard mais de la volonté et du travail fourni. D'ailleurs, tu le sais déjà très bien )
    Par contre garde un peu de temps pour alimenter ce blog prometteur!!!

    Posté par fabeli, 02 janvier 2008 à 21:00 | | Répondre
Nouveau commentaire